FAQ

Qu’est-ce qu’un podiatre ?

Le podiatre est le professionnel de la santé de vos pieds. Il est détenteur d’un doctorat en médecine podiatrique (DPM). Il est membre de l’Ordre des Podiatres du Québec (OPQ). Sa formation universitaire de base comporte 1 770 heures de formation théorique et plus de 2 300 heures de formation pratique sur une période de quatre ans. Le podiatre est un professionnel de la santé qui est régi par le Code des professions du Québec, la Loi sur la podiatrie et le Code de déontologie des podiatres.  Il est formé pour évaluer et traiter les affections, maladies, troubles biomécaniques ou problèmes anatomiques du pied par différentes approches : procédés chirurgicaux, médicaux/pharmaceutiques, mécaniques, etc. Il peut administrer et prescrire des médicaments, effectuer des chirurgies ou encore utiliser l’approche de la rééducation des pieds. À la Clinique de Podiatrie Montarville, la Dre Marie-Claude Charest se fera un plaisir de vous offrir les meilleurs soins et traitements.

Doit-on avoir une référence d’un médecin pour consulter un podiatre ?

Le podiatre est le professionnel de la santé des pieds et aucune référence d’un médecin n’est requise.

Quelle est la différence entre un podiatre, un orthésiste, une infirmière en soins de pieds, un podologue ou le pédicure et l’hygiéniste en soin des pieds ?

Le podiatre est le professionnel de la santé des pieds et détient un doctorat en médecine podiatrique (DPM) et doit être membre de l’Ordre des Podiatres du Québec (OPQ). Il a la formation universitaire adéquate pour diagnostiquer et traiter les différentes lésions, blessures, déformations, anomalies et affections du pied. Le podiatre fait fabriquer ou fabrique lui-même les orthèses plantaires appropriées faites sur mesure pour chacun des patients, après avoir fait un examen biomécanique complet.

Au Québec, seuls les podiatres et les médecins peuvent prescrire des orthèses.

L’orthésiste/prothésiste est détenteur d’un diplôme d’études collégiales en techniques d’orthèses et de prothèses orthopédiques. « Il peut être membre de l’Association des orthésistes, prothésistes et orthésistes du pied ou de l’Ordre des technologues professionnels du Québec, mais rien ne l’y oblige » *Tiré du magazine Protégez-vous paru en Janvier 2007. « Il conçoit, fabrique, ajuste, répare et entretient les prothèses (membres artificiels) et les appareils orthopédiques (orthèses ou corsets) prescrits par un professionnel de la santé comme un médecin ou un podiatre. L’orthésiste/prothésiste ne peut poser de diagnostic ou mécaniquement modifié la position du pied. »

L’infirmière (ou l’infirmière auxiliaire) en soins podologiques a reçu une formation d’environ 115-160 heures. Elle est reconnue par l’Association des infirmières et infirmiers en soins podologiques du Québec (AIISPQ) ou l’Association des infirmières et infirmiers auxiliaires en soins de pieds (AIIASP). L’infirmière ne peut traiter des pathologies sans avoir reçu un diagnostic du podiatre ou du médecin, ni prescrire de médicaments. Quand à l’infirmière auxiliaire pour sa part, elle doit obtenir une ordonnance d’un podiatre ou médecin pour pouvoir dispenser des soins de pieds. Quelques infirmières en soins podologiques travaillent dans des cliniques de podiatrie, sous la supervision d’un podiatre, mais elles ne peuvent faire de diagnostics.

Quand au «podologue», ce titre  est seulement utilisé uniquement en France et aucune formation n’est reconnue au Québec.

L’hygiéniste en soins des pieds ou pédicure a une formation axée sur l’esthétique et la beauté du pied. Quelques formations sont offertes dans des écoles mais ne sont pas reconnues par le ministère de l’éducation (MEQ) et les commissions scolaires. L’hygiéniste en soins des pieds et le pédicure ne peuvent ni diagnostiquer, ni traiter d’affections des pieds ou autres.

Quelles sont les causes principales des problèmes de pied ?

Les causes des problèmes de pieds sont multiples.

  • Blessures ou les plaies négligées
  • Problèmes génétiques des pieds ou des membres inférieurs
  • Hygiène des pieds
  • Callosité et cors
  • Virus (verrues plantaires), champignons et pied d’athlète
  • Certains milieux de travail et les activités sportives
  • Les problèmes biomécaniques ou anatomiques
  • Les chaussures inadéquates qui sont trop petites, trop grandes, trop serrées ou mal ajustées pour vos pieds, etc.

N’hésitez pas à nous contacter à la Clinique de Podiatrie Montarville pour toutes questions ou pour un rendez-vous. Il nous fera plaisir de vous recevoir.

À partir de quel âge peut-on consulter pour un enfant ?

Dès qu’un parent suspecte une anomalie au niveau des pieds ou des membres inférieurs de son enfant ou encore une affection, il peut consulter un podiatre. Le podiatre est le professionnel de la santé des pieds et a les compétences afin d’évaluer les déformations congénitales, les anomalies de croissance, les problèmes d’ordre neurologique, les blessures/plaies et les atteintes dermatologiques aux pieds.

Est-ce que les honoraires des podiatres sont couverts par le régime d’assurance maladie du Québec (RAMQ) ?

Les frais d’honoraires du podiatre ne sont pas couverts par la RAMQ. Comme les dentistes, ils travaillent dans le domaine privé. Toutefois, la majorité des régimes d’assurances privés remboursent une partie des honoraires et des frais. Ces honoraires et frais sont aussi assujettis à une déduction dans les frais médicaux pour les impôts.

Pourquoi les diabétiques doivent-ils consulter un podiatre ?

Les gens atteints de diabète peuvent développer plusieurs problèmes aux pieds. Les diabétiques doivent prendre beaucoup de précautions pour ne pas augmenter leurs problèmes puisque dans certains cas, ils guérissent moins bien que la population générale. Si le diabète n’est pas bien contrôlé, des dommages aux vaisseaux sanguins et aux nerfs peuvent apparaitre et entraîner une perte de sensibilité des pieds au froid, au chaud et même une perte générale de la sensibilité. Puisque la sensibilité diminue, la personne diabétique peut se blesser sans s’en apercevoir et développer une infection qui tardera à guérir ou même une destruction des tissus atteints.